Accueil Economie A un mois de la présidentielle, sous haute tension, le gouvernement ivoirien continue de contracter des dettes

A un mois de la présidentielle, sous haute tension, le gouvernement ivoirien continue de contracter des dettes

Par Jean Michael
Le gouvernement ivoirien a tenu un Conseil des ministres, mercredi dernier à Bouaflé.

Le Conseil des ministres, tenu le 23 septembre à Bouaflé, dans la Région de la Marahoué (centre-ouest de la Côte d’Ivoire), a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt BMZ-No. 2019 69 112 d’un montant total de trente-neuf millions huit cent mille (39 800 000) euros, soit vingt-six milliards cent sept millions quatre-vingt-huit mille six cent un (26 107 088 601) francs CFA, conclu le 05 août 2020 entre la Kreditanstalt Für Wiederaufbau (KFW) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement des réformes énergies renouvelables et efficacité énergétique phase II.

Ce financement est destiné à soutenir le Gouvernement dans la réalisation des objectifs du programme de réformes dans les domaines des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, ainsi que de la protection du climat. La première phase du financement a été réalisée en décembre 2019 pour un montant de 39,5 milliards de francs CFA.

Rappelons que dans sa déclaration du 28 novembre 2019, relative à la loi de finance portant budget de l’Etat pour l’année 2020, le Groupe parlementaire Pdci-Rda avait émis des inquiétudes par rapport à la dette ivoirienne : ‘’bien que l’encours de la dette publique totale rapportée au PIB nominale soit inférieur à la norme communautaire de critères de convergences, le Groupe Parlementaire Pdci-Rda s’inquiète du rythme d’endettement en devise de notre pays qui pourrait à terme plomber l’évolution de son économie’’.

En ce qui concerne le stock de cette dette, ramené à 2214 milliards de francs CFA en 2012 après une réduction d’environ 4090 milliards de francs CFA à fin 2012, s’élève, selon Henri Konan Bédié, ancien président de la République (1993-1999) et président du Pdci-Rda (opposition), lors du Bureau politique du 14 novembre 2019, à fin décembre 2018 à 11 607,77 milliards de francs CFA, soit un accroissement de plus de 5 fois du stock de 2012.

Jean Michael

Source : conseil des ministres du 23 septembre à Bouaflé

Tu pourrais aussi aimer