Accueil Société Covid-19 : des chercheurs mettent en place un lexique pour améliorer la veille sanitaire

Covid-19 : des chercheurs mettent en place un lexique pour améliorer la veille sanitaire

par Franck Tagouya

A partir du vocabulaire utilisé pour décrire la covid-19, une équipe de chercheurs du Cirad vient d’élaborer le champ lexical de la description de l’émergence d’une nouvelle maladie. Cette étude a été publié le 20 juillet dans Transboundary and Emerging Diseases, selon un communiqué du Cirad. Ce vocabulaire devra servir d’alerte pour détecter la survenue d’une éventuelle maladie et éviter de se faire prendre à l’improviste. Une étude menée dans le cadre du projet européen Mood et qui a pour objectif principal de « produire des systèmes de veille encore plus performants à l’avenir ». Il s’agit d’un ensemble de termes se rapportant à des symptômes, des phénomènes mystérieux ou des sentiments d’inquiétude. Ainsi, les mots « mystère » et « pneumonie » utilisés dans les premières heures de l’émergence de la covid-19, ont été retenus par les équipes de Mathieu Roche et de Renaud Lancelot comme les donneurs d’alertes. Car, explique Mathieu Roche, il y a des articles mis en ligne qui parlaient de maladie mystère ou de pneumonie de cause inconnue, avant que le coronavirus ne soit formellement identifié et que les médecins ne s’emparent du sujet, avec leur jargon.

Mathieu Roche est convaincu que la capacité à repérer un vocabulaire spécifique rend précis l’identification d’une maladie, grâce à l’intelligence artificielle (PADI-Web, HealthMap et ProMed). Pour lui, c’est comme si on affinait les mailles d’un tamis. C’est parce qu’il n’y avait pas cet affinement que les signaux émis par certains systèmes de surveillance qui avaient pourtant repéré en ligne déjà fin décembre 2019, l’émergence de la Covid-19, n’ont pas pu être interprétés rapidement. Franck Tagouya

You may also like

Laissez un commentaire