Accueil Consommateur Facture d’eau qui passe de 3 à 2 mois/La Confédération des Organisations de consommateurs exige le retrait de la mesure

Facture d’eau qui passe de 3 à 2 mois/La Confédération des Organisations de consommateurs exige le retrait de la mesure

Par Admin

 La Coc-Ci s’interroge sur l’opportunité de cette mesure au moment où l’Etat déploie avec ses partenaires sociaux une politique de lutte contre la cherté de la vie. Lire sa déclaration.

DECLARATION DE LA CONFEDERATION DES ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS DE COTE D’IVOIRE (COC-CI) relative a la « BIMENSUALISATION » DE LA FACTURE D’EAU
La Confédération des Organisations de Consommateurs de Côte d’ivoire (Coc-Ci) a appris avec consternation, par voie de presse, le mercredi 02 Août 2017, en même temps que l’ensemble des consommateurs de Côte d’Ivoire, à l’issue du Conseil des ministres, que la facture d’eau qui était acquittée tous les trois mois, le sera dorénavant tous les deux mois. Cette mesure qui, du reste a pris de cours tout le monde, appelle une analyse.

ANALYSE
–    La coc-ci constate que le consommateur du service d’eau devra dorénavant s’acquitter six (6) fois de sa facture. Donc 6 fois le forfait consommation et 6 fois la Tva eau et assainissement ;

En conséquence ;

–    La coc-ci affirme que la décision de « Bimensualisation » de la facture d’eau n’est qu’une autre manière malicieuse et insidieuse de renchérissement de cet autre service de très grande consommation et de première nécessité ;

Pour preuve, le consommateur qui payait un forfait consommation annuel de 8460 FCFA en raison de 2115 Fcfa par trimestre, payera désormais 12690 Fcfa. Soit une augmentation annuelle de 4230 FCFA. Il en est de même pour tous les autres clients, quel que soit leur forfait consommation (lire au dos de la facture, 1ère ligne de autres particularités…) ;

La Coc-ci fait remarquer que le consommateur qui a pris des engagements de toute nature sur des mois ou années, et qui a établi son planning de paiement et de certaines dépenses domestiques incompressibles en fonction des fréquences des factures de la Sodeci et de la CIE se verra dans l’obligation de reconsidérer toute sa planification ;

–    Aussi, la Coc-Ci s’interroge-t-elle sur l’opportunité de cette mesure au moment où l’Etat déploie avec ses partenaires sociaux une politique de lutte contre la cherté de la vie. Mesure qui prend le contrepied de la vision gouvernementale de faire sienne les préoccupations majeures des consommateurs ;

–    La Coc-Ci, eu égard à ce qui précède, ne saurait apporter son soutien à cette augmentation qui en rajoute aux souffrances des consommateurs.

PROPOSITIONS
EN CONSEQUENCE de l’analyse ci-dessus, la Coc-Ci propose ce qui suit :
–    Suspendre la mesure de « bimensualisation » des factures de Sodeci. Mesure à laquelle les consommateurs n’ont guère été préparés ;
–    Associer en amont les organisations de consommateurs dans la prise de décisions qui engagent la vie et le portefeuille du consommateur ;
–    Organiser dorénavant une campagne de sensibilisation et d’explication, quand il est question d’une mesure de grand impact sur les consommateurs ;
–    Tenir compte du fort taux de consommateurs pauvres quand il s’agit de prendre des décisions les concernant.

 Fait à Abidjan ; le 09 août 2017.

                                                     Pour la Confédération des Organisations
                                                de Consommateurs de Côte d’Ivoire
       (COC-CI)
                                                            LE PCA                            

                                                                                    DOUKOUA GODE

Tu pourrais aussi aimer