Accueil Culture La ministre Goudou Raymonde humilie les parents d’Allah Thérèse

La ministre Goudou Raymonde humilie les parents d’Allah Thérèse

Par Réné Ramissou
Rififi aux obsèques d'Allah Thérèse.

C’est la consternation et le dégoût à Gbofia, village natal d’Allah Thérèse, cantatrice de la musique baoulé, décédée depuis le 19 janvier 2020, à 84 ans ; au lendemain de l’inhumation des obsèques de l’artiste. Tant l’acte que vient de poser Raymonde Goudou, ministre ivoirien de la Culture et la Francophonie frise l’indécence et le mépris. Selon une source sur place, l’annonce des dons des personnalités a connu une ambiance particulière. Il a été annoncé, en effet, un don de 05 millions Cfa, d’Amédé Kouakou, ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier et de 08 millions de Goudou Raymonde Coffie, ministre de la Culture et la Francophonie. Sans oublier celui du Pdci-Rda de 02 millions dont un million de Henri Konan Bédié, président de ce parti. Quand il prend la parole, le nommé Bakassa, le représentant de la famille, remercie les donateurs et ajoute aux dons annoncés, celui de 05 millions de Daniel Kablan Duncan, ex Vice-Président de la République dont la femme est native de Toumodi ; le département dont dépend le village d’Allah Thérèse.

Mais il fait observer que la famille n’a pas reçu les cinq millions d’Amédé Kouakou et les huit de Goudou Raymonde. Une information qui a créé des murmures et des propos de désapprobation venant de la foule. Le porte-parole de la délégation officielle explique que ces dons ont plutôt servi à reprofiler la voie menant au village et à la logistique. Pourquoi donc annoncer que ces sommes ont été remises à la famille, s’interroge la famille. La ministre de la Culture et la Francophonie pique une colère mal contenue et au moment où la population se lève pour accompagner Allah Thérèse à sa dernière demeure, quitte les lieux, accompagnée de la délégation officielle. Direction : la résidence du Sous-préfet de Toumodi. La délégation du Pdci-Rda, conduite par le ministre Allah Kouadio Rémi, Konan Raymonde et Ange N’Dapri, elle, est restée sur place, pour accompagner l’artiste dont la famille politique a toujours été le parti fondé par Félix Houphouët-Boigny, homme de paix. Elle l’informe de l’humiliation qu’elle vient de subir de la part des parents de l’artiste et profite de l’occasion pour l’informer que les funérailles de la femme de N’goran la Loi, ont occasionné une dette de 02 millions et l’enjoint d’aller encaisser cet argent.

Le lendemain, dimanche 30 août, l’émissaire du Sous-préfet a fait le déplacement de Gbofia pour porter l’information à la famille. La réunion qui s’ensuit est houleuse, mais ne dégénère pas en affrontements. Heureusement. La famille qui a du mal à comprendre cette attitude de la ministre Goudou Coffie, a tout de même demandé à l’émissaire du Commandant, de présenter ses excuses à leur ‘’fille’’ Goudou. Pour elle, il était bon de clarifier les choses devant tous, pour ne pas créer des histoires une fois les obsèques terminées. Certains ont d’ailleurs proposé d’informer les chefs de villages de Toumodi et partant, les cadres baoulés du pays pour payer  »la dette de Goudou » pour en finir une fois pour toutes.

René Ramissou

Tu pourrais aussi aimer