Accueil Administration déconcentrée La nouvelle vie de Vincent Toh Bi Irié (ex-Préfet d’Abidjan), après sa démission

La nouvelle vie de Vincent Toh Bi Irié (ex-Préfet d’Abidjan), après sa démission

Par La rédaction
L'ancien préfet d'Abidjan accusé par sa hiérarchie d'être présent sur les réseaux sociaux.

Le vendredi 28 Août dernier, le Préfet d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, Vincent Toh Bi, a informé l’opinion publique, au travers d’une publication sur les réseaux sociaux, de sa démission acceptée par sa hiérarchie. Laquelle est intervenue le 26 août 2020. Quelques jours plus tôt, les rumeurs annonçaient le préfet démissionnaire à la primature où il aurait été nommé Directeur de cabinet du premier ministre, Hamed
Bakayoko. La véracité de cette information n’est pas seulement restée douteuse, elle a bien été déclarée fausse. Car le Préfet d’Abidjan n’est pas le nouveau Directeur de cabinet du Premier ministre et ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Le 31 août, un groupe de jeunes a été aperçu devant la Commission Électorale Indépendante (Cei), à cocody (commune abidjanaise), avec des affiches et des T.shirts à l’effigie du Préfet démissionnaire. Ils ont déclaré y être pour le dépôt de la candidature de Vincent Toh Bi Irié à l’élection présidentielle prochaine en Côte d’Ivoire. Une information a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, dans les bus, au marché… Certains la considéraient comme un Fake news (fausse information), pendant que d’autres y croyaient fermement. Effectivement, la candidature de l’ancien Préfet d’Abidjan a été déposée par ses fans. Il l’a reconnu dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, mais déclare n’avoir pas été informé avant ; ajoutant que ce n’est pas le moment de nourrir de telles ambitions sommes toutes légitimes.

Mais depuis quelques jours, le fonctionnaire international ayant servi pour le compte des Nations Unies, a déroulé le programme de sa nouvelle occupation. «En tant que citoyens, en tant que résident, en tant qu’habitant, en tant qu’amoureux de cette terre, nous avons tous le devoir de participer à la construction de notre pays. Et ce devoir peut être exécuté de différentes façons. En tant que citoyen libre, je pense que mon devoir, c’est aussi d’éduquer une partie de notre population à la connaissance de certains principes civiques et citoyens. Je m’engage à produire une série de petites vidéos explicatives de certaines notions qui sont importantes à comprendre pour les élections pour le processus politique mais également pour notre vie civique.» Indique-t-il, dans une vidéo sur sa page Facebook.

Rappelons que Vincent Toh Bi Irié, ancien Préfet d’Abidjan, s’est rendu célèbre auprès des internautes pour sa forte présence sur les réseaux sociaux, et ses coups médiatiques sur le terrain en train de sensibiliser les populations sur la pratique des bonnes mœurs. Attitude qui y est pour beaucoup, à en croire certaines langues, dans les incompréhensions avec sa hiérarchie et qui l’ont poussé à démissionner de son poste envié, de préfet de la capitale économique ivoirienne.

Constant Cocora (stagiaire)