Accueil Culture Le centre culturel de Dimbokro, devenu depuis, une bergerie, peut-il renaître de ses cendres ?

Le centre culturel de Dimbokro, devenu depuis, une bergerie, peut-il renaître de ses cendres ?

Par E.ZOUHOMAN
Promesse de la construction d'un centre culturel intégré à Dimbokro par le gouvernement ivoirien.

L’expression de la valorisation de la richesse culturelle de la Région du N’Zi se traduira bientôt par la construction d’un centre culturel intégré à Dimbokro (242 km, au centre-est du pays). La pose de la première pierre de cet édifice culturel a eu lieu le samedi 5 septembre dernier, par Raymonde Goudou Coffie, ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie. D’un coût global de 4,5 milliards de FCFA, « le centre culturel intégré de Dimbokro et de la région du N’ZI donnera l’opportunité de vivre dans une ambiance de village culturel et de redécouvrir la richesse et la diversité du patrimoine de la région», a fait savoir le directeur des infrastructures et équipements culturels (Diec), Mamidou Zoumana Coulibaly Diakité. Situé dans le quartier Dioulakro, non loin de la paroisse catholique Saint Joseph, le centre culturel sera bâti sur plus d’un hectare.

Il comportera une salle audiovisuelle, un auditorium de 400 places, un musée, une galerie d’arts de 500 places, une salle de conférence, des jardins ; en somme, un espace culturel moderne. Le centre sera construit sur l’ancien site actuellement clôturé. La durée de réalisation de l’édifice est de 30 mois. Selon la ministre Goudou Raymonde, la construction de ce centre fait partie ‘’d’un vaste projet de construction des centres culturels inscrit au programme national de développement 2016-2020’’. Les populations du N’ZI croisent les doigts, par ces temps de promesses électoralistes sans lendemain et espèrent qu’un «village culturel » naitra effectivement des cendres de l’ancien centre culturel tombé en ruine et devenu, depuis quelques années, une bergerie et un entrepôts de bois de meubles.

E. ZOUHOMAN

Tu pourrais aussi aimer