Accueil Environnement Le géant Amazon et son patron financent les porteurs de projets visant à réduire l’émission carbone

Le géant Amazon et son patron financent les porteurs de projets visant à réduire l’émission carbone

Par Franck Tagouya
L'engagement de Amazon pour sauver la planète.

Après avoir annoncé en février dernier la création d’un Fonds de 10 milliards d’euros, « Bezos Earth Fund », pris sur ses fonds personnels, Jeff Bezos, vient de mettre en place un fonds de 2 milliards, avec le compte d’Amazon, pour financer les porteurs de projets visant à réduire l’émission de carbone, à en croire novethic.fr du 15 juillet 2020. Amazon, le géant américain de l’e-commerce, qui est conscient de son empreinte carbone, a pris l’engagement en septembre 2019, au travers du « Climate Pledge Fund », d’atteindre la neutralité carbone en 2040. Selon la plateforme en ligne Climate Watch, la production carbone d’Amazon (44,4 millions de tonnes de Co2 par an), équivaut à un peu plus de 10 % des émissions annuelles totales de la France. La firme veut aussi aider à trouver des solutions pour réduire les émissions carbones.

Jeff Bezos a déclaré en septembre 2019, lors d’une conférence à Washington, qu’Amazon veut se servir de son influence et de sa taille pour montrer la voie. Pour lui, si une entreprise avec autant d’infrastructures physiques qu’Amazon – qui livre plus de 10 milliards de colis par an – peut remplir les objectifs de l’Accord de Paris, alors toutes les entreprises peuvent le faire. C’est la raison d’être de ce Fonds qui vise à financer des technologies permettant de réduire les émissions de CO2. Ainsi, d’autres entreprises pourront devenir neutres comme lui d’ici 2040. C’est le cas pour l’opérateur de télécoms Verizon, le groupe de produits ménagers Reckitt-Benckiser et la société de développement informatique Infosys qui ont déclaré, le 16 juin dernier, se joindre à cette ‘’belle et louable’’ initiative.


Pourront bénéficier de Fonds, des entreprises de toute taille, de la start-up à des sociétés déjà bien établies. Selon la firme, les entreprises qui opèrent dans les secteurs des transports, la logistique, la production, le stockage ou l’utilisation d’énergie, le manufacturier et les matériaux, l’économie circulaire et l’agro-alimentaire, sont prioritaires. En ce qui concerne le fonds personnel, Bezos Earth Fund, il destiné au financement des projets portés par des scientifiques, des organisations non-gouvernementales (Ong) ou des activistes, susceptibles « d’aider à préserver et protéger le monde naturel », déclarait Jeff Bezos. Le patron d’Amazon a promis en septembre 2019 qu’à partir de 2021 déjà, les premières camionnettes électriques, commandées à la startup américaine Rivian, serait fonctionnelles.

Franck Tagouya

Tu pourrais aussi aimer