Accueil Politique Marcel Amon Tanoh : ‘’aucun ivoirien ne ferait à ses frères ivoiriens ce que Ouattara nous fait’’

Marcel Amon Tanoh : ‘’aucun ivoirien ne ferait à ses frères ivoiriens ce que Ouattara nous fait’’

Par Jean Michael
Le meetind du 10 octobre a rassemblé du beau monde comme Mmes Gbagbo et Bédié.

Il aura volé la vedette à ce ‘’giga meeting’’ du 10 octobre 2020, au stade Félix Houphouët-Boigny du Plateau (commune abidjanaise), pour dire ‘’Non’’, au 3è mandat controversé d’Alassane Ouattara, Président ivoirien sortant, organisé par ses opposants. Marcel Amon Tanoh, ancien Directeur de cabinet à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, ex ministre des Affaires étrangères ivoirien et ami personnel du couple Ouattara depuis près de trente ans, cachait mal son amertume, lors de son tour de parole, dans un stade plein comme un œuf, malgré les agressions et autres intimidations des militants de l’opposition qui se rendaient à ce rassemblement. Amon Tanoh a d’ailleurs informé que plus d’une centaine de cars en provenance d’Aboisso, sa ville natale et de Bonoua (sud-est d’Abidjan), ont été bloqués à l’entrée de Grand-Bassam par les Forces de défense et de sécurité, sur ordre du pouvoir.

‘’Aucun ivoirien ne ferait à ses frères ivoiriens ce que Alassane Ouattara nous fait’’, a-t-il tonné, plein de dégoût. Pour lui, le candidat du Rhdp (Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix), a peur de ‘’cette Côte d’Ivoire plurielle’’ rassemblée pour l’événement autour des leaders politiques : Henri Konan Bédié (président du Pdci-Rda), Pascal Affi N’guessan (président du Fpi), Simone Ehivet-Gbagbo (épouse de Laurent Gbagbo, ancien Président de la République et 2è vice-président du Fpi), Mamadou Koulibaly (Lider), Pr Georges Armand Ouégnin (Eds) etc., qui savent se mettre ensemble, selon lui, pour l’intérêt de leur pays.

Face ses reniements incessants comme pour sa candidature ‘’anticonstitutionnelle’’ pour un 3è mandat en vue de la présidentielle du 31 octobre 2020 et autre non-respect de la parole donnée, l’ancien Chef de la diplomatie ivoirienne demande à Alassane Ouattara de ‘’libérer notre pays’’, se disant prêt à mourir pour libérer la Côte d’Ivoire de sa ‘’dictature’’. Marcel Amon Tanoh a déclaré que ‘’le temps de parler viendra’’, parce qu’il connait le nom de celui qui de 2011 à 2019, ‘’n’a pas respecté ses engagements entre Ouattara et Bédié’’. Demandant, en outre, aux Ivoiriens, de ne pas avoir peur et de se mobiliser pour le respect de la Constitution ivoirienne.

Jean Michael

Tu pourrais aussi aimer