Accueil Tic & Médias Presse Côte d’Ivoire : Fraternité Matin a un nouveau Rédacteur en chef

Presse Côte d’Ivoire : Fraternité Matin a un nouveau Rédacteur en chef

Par Réné Ramissou
Le quotidien pro-gouvernemental, Fraternité Matin a une nouvelle Rédactrice en chef.

Depuis le 1er octobre 2020, Boni Ado Germaine, connue sous le nom de Germaine Boni, est nommée Rédactrice en chef du journal de service public, ‘’Fraternité Matin’’, fondé le 9 décembre 1964. Elle y est entrée en 2010 et a gravi tous les échelons : Journaliste, reporter, chef du service Culture, puis chef du service Société, avant d’être nommée Secrétaire générale du Groupe. Avant ‘’Fraternité Matin’’, dirigé depuis 2011, par Venance Konan, journaliste-écrivain, auteur de plusieurs livres, dont les ‘’Prisonniers de la haine’’, Germaine Boni a fait ses classes au quotidien sportif ‘’Douze’’, en novembre 1994 (stagiaire), puis au quotidien ‘’Le Jour Plus’’ de décembre 1994 à mars 2004, où elle a occupé les fonctions de chef de service société. Journaliste sportif, elle a assuré la couverture médiatique de plusieurs événements sportifs tant nationaux qu’internationaux (Tours cyclistes, CAN de football, en 1998 au Burkina Faso et en 2000 au Nigeria, championnats nationaux et internationaux dans plusieurs disciplines sportives).

Elle a été également Journaliste, correspondante d’Agence de presse à Panapress et à Apa (Agence africaine de presse). Elle a, en outre participé à de nombreux séminaires tant en Côte d’Ivoire que hors du pays. On peut citer, entre autre, la formation sur la Communication sur les droits au travail, organisée par le Bureau international du Travail (Bit), à Turin, en Italie (juillet à août 2011), l’Atelier régional des journalistes sur « La contribution des grandes Infrastructures hydrauliques au développement durable des pays en Afrique de l’Ouest, à Accra, au Ghana (du 15 au 21 mai 2010), la participation à la 4ème Assemblée générale du Forum Africain pour la Recherche agricole (FARA) à Johannesburg, en Afrique du Sud (du 9 au 19 juin 2007), l’Atelier de formation sur la couverture médiatique de la biotechnologie en Afrique de l’Est, à Addis-Abeba, en Ethiopie (en février 2006) etc.

Au plan de la formation académique, Germaine Boni prépare une Thèse de Doctorat Unique en Gestion de l’environnement, option Politiques environnementales, à l’Université d’Abobo-Adjamé, à Abidjan (Côte d’Ivoire) ; après un DEA, en gestion de l’Environnement, option Politiques Environnementales, dans la même Université. Pourtant, elle a fait une Licence et une Maîtrise en Lettres Modernes à l’Université de Cocody (Abidjan). De sources proches de la maison verte d’Adjamé (commune abidjanaise), Germaine Boni, mariée et mère de deux enfants, est une ‘’grande bosseuse’’, qui n’a même pas vu ses enfants grandir, absorbée qu’elle était, par le travail prégnant de la presse, sa passion. Jusque-là, c’est Amédé Adon Assi qui cumulait les fonctions de Directeur du développement des rédactions, de Rédacteur en chef, de chef de service Économie et de chef de service Grandes enquêtes.

René Ramissou

Tu pourrais aussi aimer