Accueil Agriculture Un groupe malaisien injecte plus de 16 milliards Cfa dans la transformation locale du cacao

Un groupe malaisien injecte plus de 16 milliards Cfa dans la transformation locale du cacao

Par Franck Tagouya
Le 4è broyeur mondial de fèves veut augmenter sa capacité de transformation de cacao en Côte d'Ivoire.

Ni la pandémie de la covid-19, ni l’élection présidentielle du 31 octobre prochain ne sauraient freiner l’ardeur d’investir en terre ivoirienne, car il faut déjà préparer l’après coronavirus. C’est ce que le groupe malaisien, Guan Chong, quatrième broyeur mondial de fèves, a compris et fait. Il vient d’injecter la somme 25 millions d’euros ; soit plus de 16 milliards Cfa, dans son usine de cacao en Côte d’Ivoire, lit-on dans commodafrica.com du 29 juin dernier ; se référant au journal malaisien New Straits Times. Cette somme sera allouée à la construction de sa nouvelle usine de transformation dans le pays et pour le compte de l’exercice en cours.

Donnant les motivations de cette action, le directeur général du groupe, Brandon Tay Hoe Lian, a fait remarquer que la consommation mondiale à long terme, de produits du cacao et les perspectives demeurent stables. Ce, malgré un ralentissement actuellement de la demande en chocolat, lié à la pandémie de la Covid-19. La construction de cette nouvelle usine permettra d’augmenter de 60 000 tonnes, sa capacité de broyage qui est jusque-là, de 250 000 t. Aussi, le groupe pourrait-il réaliser d’importantes économies grâce à son rapprochement de la source d’approvisionnement. En outre, le Groupe envisage d’utiliser jusqu’à la moitié de sa capacité installée en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, une fois l’usine achevée. C’est en décembre dernier que le Groupe a racheté le chocolatier allemand Schokinag Holding.

                                                                                 Franck Tagouya

Tu pourrais aussi aimer